cliquer pour agrandir

cliquer pour agrandir

De plus en plus d’hilairois prennent conscience du peu de cas que l’on fait d’eux, de la mascarade démocratique qu’on leur présente alors que les jeux sont faits et les décisions prises en comité très restreint.

Ces hilairois ne s’avouent pas vaincus et s’organisent. Ainsi le Collectif de Défense du Patrimoine de Sion distribue un document, « Sion-sur-l’Océan, Patrimoine en danger ».

plaquette_Sion_2r

cliquer pour agrandir

En effet d’après Louise Robin, historienne de l’art, « Sion-sur-l’Océan, station balnéaire de la Belle Epoque miraculeusement préservée, un fait unique sur tout le littoral vendéen » .

 

 

Sion_consultation_r

cliquer pour agrandir

Il faut donc restaurer cette station balnéaire.

Vous pouvez trouver des informations complémentaires sur cette action en allant sur le blog:

https://patrimoine-de-sion.com/2016/07/23/restaurons-la-station-balneaire-de-sion-sur-locean/

 

Rappelons à ce sujet l’intervention de Mme Bouillon lors du dernier conseil municipal au sujet de l’avenir de l’ancien Casino des pins à Sion et la fin de non recevoir de monsieur le maire.

Texte de l’intervention :

« Monsieur le maire, lors du dernier conseil, a affirmé qu’il souhaitait que les administrés est un rôle de co-constructeur et que ce projet soit partagé par tous pour être fédérateur.

Pour cela a-t-il dit : une réunion publique et des ateliers seront mis en place.

Dans le même temps, suite à une de mes interventions en commission cadre de vie, il est noté qu’aucun élu de l’opposition, aucune personne de la société civile ne participe au groupe de travail sur la réflexion du devenir de la maison pour tous.

Comment  ne pas relever des incohérences dans les intentions de la majorité,  et quel irrespect par rapport aux élus de l’opposition !

Si aucun travaux n’est réalisé sur la maison pour tous, d’ici peu elle sera à l’image  du patrimoine de l’îlot Jeanne d’Arc, il n’y aura plus d’autre alternative que de la détruire. En effet une vitre cassée est colmatée par un contre plaqué, un volet bat au vent, deux autres sont cassés. »

Suite à cette intervention, monsieur le maire affirme très fort qu’il n’y aura aucun travaux dans le bâtiment actuel, ni petit, ni grand.