Cliquer sur les images pour les agrandir

Permis construire Îlot Jeanne d'Arc

Permis construire Îlot Jeanne d’Arc

Ouest France du 24 mars 2015

Ouest France du 24 mars 2015

Depuis quelques jours le permis de construire du projet de l’îlot Jeanne d’Arc est affiché rue de l’océan à côté de La Livarde.

Ouest France publie dans son édition du 24 mars 2014 un article intitulé « L’ouverture de la thalasso finalement prévue en 2018.

Comparons le contenu de ces 2 documents:

blog du mars 2015 thalasso_3

Étonnant. Sur le panneau du permis de construire, on ne parle pas des appartements qui seront mis en vente en 2016, pourtant la thalasso et la Livarde ne représente qu’une surface 2200 m2 sur 9463 m2 soit seulement  23% du projet. Les appartements dont il est question dans l’article Ouest France sont ignorés sur le panneau du permis de construire.

Manipulation de communication. C’est pourtant ces appartements qui constituent le vaste programme immobilier porté par un promoteur que nous avons toujours dénoncé.

blog du mars 2015 thalasso_3

Étonnant. Il ne resterait que 20% d’autorisations encore à obtenir; parmi ces autorisations, celle du préfet maritime …….qui autoriserait la pose d’une petite crépine pour la création d’une grande thalasso!!!

Manipulation de communication. Cette autorisation n’est pas si évidente à obtenir puisqu’elle nécessite une nouvelle enquête publique qui devrait avoir lieu au mieux au 3ème trimestre 2015.

Notons encore:

  • Sur le panneau du permis de construire comme dans l’article de Ouest France, pour les bâtiments à démolir aucune surface n’est chiffrée, aucune date n’est avancée,
  • Le terrain appartenant toujours à la commune, la démolition est t’elle à la charge de cette dernière ou du promoteur?
  • Les bâtiments délabrés sont un vrai danger pour les promeneurs en cas de fort vent. Que va t il être fait avant la saison touristique?

Étonnant encore: 
Une petite crépine filtrant des tonnes d’eau tout en stoppant les algues suffisante au fonctionnement d’une grande thalasso!!!, est ce possible, d’après vous?

Si cela ne fonctionne pas on pourra toujours faire appel aux shadoks

shadok

Pour reprendre notre sérieux, on continue d’avancer ce projet immobilier sous couvert d’emplois improbables.

Dans Ouest France toujours:

«…Chaque jour 2 à 3 personnes nous sollicitent en mairie pour avoir des informations sur les formations ou ces emplois. »

Si le projet est si avancé, pourquoi ne pas déjà donner les profils des 70 emplois mis en avant?

Aujourd’hui une seule certitude,

Pour l’instant ce n’est pas Serge Blanco qui exploitera la thalasso.

Mais « 3 gestionnaires seraient intéressés  et  sont désormais plus enclin à mettre leurs équipes au travail… » (Extrait Ouest France)

Malgré nos demandes réitérées sur les gestionnaires potentiels qui exploiteraient la thalasso au nom de Serge Blanco et seraient enfin prêts à se mettre au travail, aucun nom ne nous a jamais été communiqué.

Les grands noms de la thalasso que nous avons contactés, eux, nous ont tous répondus qu’en aucun cas ils envisageaient une exploitation sur le site de Sion.

Alors qui  prendra la gestion ???

Manipulation de communication.
Un panneau de permis insuffisamment renseigné, un terrain non encore vendu, un gestionnaire non encore trouvé, des autorisations non encore acquises, un retard de 2 ans annoncé: la thalasso n’est pas encore une réalité.

« Une communication politique efficace à court terme est d’expliquer la vérité par le mensonge et les faits par l’absence de fait » .

Monsieur Boudelier l’a bien compris et nous le démontre encore aujourd’hui.